Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations
fr
OK
AccueilVie publiqueLe maire

Le maire

Il se passe toujours quelque chose à Ayze…

Je voudrais, une fois n'est pas coutume, commencer mon propos en évoquant notre département.
La Haute-Savoie entre lacs et montagnes, entre la Suisse et l’Italie, possède un cadre de vie exceptionnel et une richesse importante liée au tourisme, à notre économie locale et à la proximité de Genève. Elle en devient, de fait, un lieu attractif  important. Mille habitants rejoignent chaque année la vallée de l'Arve.

Notre commune, qui se développait jusqu’à présent sur un rythme que l'on peut qualifier de normal, subit aujourd'hui pleinement la pression des investisseurs immobiliers. Deux projets d'une ampleur nouvelle sont prêts à voir le jour. Le premier en face de GAMM VERT en limite avec Bonneville avec 85 logements qui vont sortir de terre. Entièrement privé, ce projet offrira à la fois des logements sociaux et en accession. Le second projet se situe au centre du village pour lequel le permis de construire a été délivré à la Société SEMCODA. Les travaux de démolition des anciens bâtiments devraient débuter dans les prochains mois. Viendra par la suite la construction des résidences et locaux commerciaux. Un boulanger est déjà intéressé pour s'y installer. C'est une excellente nouvelle ! Souhaitons que d'autres commerces ou services le suivent !
Avec la CCFG (Communauté des Communes Faucigny-Glières), nous en profitons pour requalifier les abords de la mairie, créer de nouveaux stationnements et recalibrer le réseau d'eau pluviale. La route des Contamines sera fermée à la circulation (sauf riverains) pendant de nombreuses semaines. Tous ces projets vont d'ailleurs perturber pendant de longs mois vos déplacements. Nous comptons sur votre patience et votre compréhension.

En rive droite de l'Arve, l'aménagement de la zone d'activité se poursuit. Elle devrait être entièrement occupée d’ici à deux ans. En plus des emplois de proximité, elle apporte de nouvelles ressources fiscales à la commune et à la CCFG. Nous en avons un réel besoin.
Les collectivités locales sont plus que jamais sollicitées par l'Etat pour participer à la réduction du déficit national. L'association des Maires de France défend le principe que l’effort demandé aux collectivités doit correspondre à leur poids dans la dette publique (9%) et non pas à leur poids dans la dépense publique (20%). C'est ainsi que nous pourrons préserver l'investissement public local déjà fragilisé par des baisses de dotations et les prélèvements de plus en plus lourds et incompréhensibles sur nos budgets.
La suppression de la taxe d'habitation est une bonne chose dans la mesure où elle était calculée d’ après des normes fixées en 1970. On comprend que 48 ans plus tard les critères d'évaluation aient changé. La suppression de cet impôt représente un manque à gagner de 18 milliards d'euros pour les collectivités, somme qui devrait être compensée par l'Etat. Mais quid de la pérennité de cette compensation ? Là est la vraie question !
On doit regretter cette recentralisation de la fiscalité.
Nous présentons un budget de fonctionnement obligatoirement équilibré chaque année.
On ne peut en dire autant de l'Etat.
Les agences de l'eau, qui sont financées par les taxes que vous retrouvez sur vos factures d'eau, ne devront plus subventionner les travaux liés à l'eau potable et à l'assainissement, c'est aberrant !
Toutes ces réformes nous ont amenés à créer de nouvelles taxes pour faire en sorte que les promoteurs participent à la réalisation des équipements publics (routes, écoles, restaurant scolaire, réseaux secs et humides). Et ce sont de bonnes mesures.

Vous l'avez compris, la réduction de nos budgets devient un exercice difficile mais la qualité de nos finances devrait nous permettre de mener à leur terme nos projets communaux et nous y travaillerons tout au long de l'année.

 
Jean-Pierre Mermin, Maire d’Ayze
Inscription à notre newsletter
Ok