Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations
fr
OK
AccueilDécouvrir ou redécouvrir AyzeLe vignoble et son histoire

Le vignoble et son histoire

plusieurs théories sur l'origine :

La première prétend que le cépage gringet est un cépage ancestral de montagne. Il aurait été importé de Chypre au XIV siècle par des évêques venant du concile de Trente dans le Haut-Adige(Italie). Une coïncidence pourrait expliquer sa venue au pied du Môle grâce à un certain Claude Le Jay, des Compagnons de Jésus. Il était grand recteur du collège des Jésuites de Vienne et c’est lui qui a représenté l’Empereur d’Autriche à ce concile. Celui-ci, grand ami d’Ignace de Loyola, était natif d’Ayze, et fils de vigneron.

 

Pour la seconde théorie, l’existence de vignobles daterait de l’époque des Burgondes mais les premières traces officielles datent du XIIIème siècle, elles ont été trouvées dans des paiements d’octroi dans les franchises de Bonneville en 1279. Le vignoble s’étendait sur neuf communes entre Chatillon et Bonne-sur-Menoge. L’apogée de superficie fut atteinte en 1870 avec 630 ha de vigne.

 

Les premières lettres de noblesse du vin d’Ayze apparaissent dès le XIX siècle.

 

A la fin du XIX siècle, le vin d’Ayze est mis en bouteilles pour se consommer en vin effervescent. Le maire de l’époque, M. Louis Chardon, avait même obtenu des médailles aux expositions de La Roche en 1889, Annecy en 1892 et Lyon en 1894.

 

Un  Syndicat des vins d’Ayze se constitue en 1954 avec les communes de Bonneville, la Côte d’Hyot et Marignier. Il va se battre pour obtenir en 1957 le VDQS (vin délimité de qualité supérieure). Le vin Cru d’Ayze est classé en AOC (appellation d’origine contrôlée) en 1973. Les vignerons vont tirer vers le haut la qualité, en passant par des techniques plus élaborées.

 

Actuellement les viticulteurs participant à des concours obtiennent régulièrement de belles récompenses. En 1997, le Syndicat des vins d’Ayze a eu l’honneur d’organiser la St-Vincent, fête tournante regroupant les vignerons des deux Savoie et même quelques uns de l’Isère. La dégustation a eu lieu au Clos Chaboud  à Ayze, la messe à Bonneville. Cette fête fut un énorme succès, et nos vignerons étaient fiers de cette réussite. Parmi les belles fêtes liées aux vendanges, dans les années 1970 la fête des vignerons d’Ayze, avec ses chars, majorettes, rallye cor, musiques et fanfares a connu un énorme succès. Florent Pagny, chanteur bien connu, originaire de Bonneville, était monté sur scène et avait étonné le public par son talent prometteur.

 

Aujourd’hui, le cru représente une vingtaine d’hectares de vigne partagée entre trois communes.

 

On comptait encore 387 ha de vignes sur Ayze, Bonneville et Marignier en 1925.

 

L’AOC Savoie Ayze garantit la provenance et les conditions de production du vin blanc tranquille et du vin blanc effervescent. C’est un vin d’Appellation. Ce vin ne ressemble à aucun autre vin de Savoie. Quelques vignerons développent ce cépage en biodynamie.

 

Le vin d’Ayze a encore de beaux jours devant lui. Ce vin blanc est servi lors des manifestations et à chaque réception officielle.

 

La commune d’Ayze abrite actuellement cinq  producteurs de vins classés AOC :

Domaine Belluard, EARL Montessuit, Gantin Robert et Olivier, Guffond-Revil Michel, Monet- Garraud Marielle.

 

D’autres propriétaires récoltants sont mentionnés sur la cartographie.


Inscription à notre newsletter
Ok