Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations
fr
OK
AccueilAgenda & ActualitésActualités de la communeLes lingettes désinfectantes, un fléau pour les canalisations

Les lingettes désinfectantes, un fléau pour les canalisations

mardi 31 mars
Les lingettes désinfectantes, un fléau pour les canalisations

L’épidémie de Covid-19 a entraîné un véritable boom de consommation de lingettes désinfectantes. Et avec lui, un fléau : dans les stations d’épuration d’eau, les accidents liés à leur dépôt dans les toilettes ne se comptent plus.
 
Le Centre d’information sur l’eau appelle les Français à ne pas jeter les lingettes désinfectantes dans les toilettes. Leur place est à la poubelle.
Lingettes dans les WC : le nombre d’incidents a augmenté de 75 %

Déjà en manque d’effectifs, ces dernières semaines les stations d’épuration d’eau font face à une multiplication d’incidents provoqués par le jet dans les canalisations de lingettes nettoyantes désinfectantes. Ce qui montre que nombreuses sont encore les personnes qui ont le réflexe de les jeter dans les toilettes. Or la consommation de ces lingettes ayant augmenté ces dernières semaines, le nombre de ces produits jetables finissant dans les toilettes s’est envolé proportionnellement.

Au final, malgré ce que veulent nous faire croire les différentes publicités, les lingettes jetables censées pouvoir être jetées dans les toilettes ne sont si biodégradables que ça et finissent par créer des bouchons dans les égouts.
Les déchets jetés dans les WC sont multiples

Outre les lingettes désinfectantes, le Centre d’information sur l’eau rappelle que les techniciens des stations d’épuration retrouvent régulièrement des fils dentaires, des litières pour chat, des tampons périodiques, des cotons-tiges, des médicaments, des lentilles de contact et même des couches-culottes.
Tous ces déchets, dont la place est à la poubelle (et à la pharmacie pour les médicaments périmés ou inutilisés), empêchent les équipes de se concentrer sur les services essentiels.

Inscription à notre newsletter
Ok